Afrique Français LNG Pétrole et gaz

La Russie veut investir dans le gaz naturel liquéfié au Cameroun

Lukoil, second producteur de pétrole brut en Russie et la première entreprise pétrolière indépendante dans le secteur des réserves pétrolières et gazières a marqué son intérêt à développer son savoir-faire récemment.

C’était au cours de l’Assemblée annuelle des actionnaires tenue jeudi 20 juin. Concrètement rapporte le site d’informations « Investir au Cameroun » Lukoil espère développer un actif gazier fort qui permettra de produire du GNL. Cette annonce s’inscrit dans la nouvelle politique de développement des activités de Lukoil. Elle consiste non seulement à investir de plus en plus en Afrique où plusieurs bassins restent sous-explorés, mais aussi à profiter du boom actuel du marché du GNL.
Le Congo est l’autre pays ciblé. Ici, le producteur russe a récemment conclu un accord avec New Age pour acquérir une participation de 25 % dans le permis Marine XII. Un accord à 800 millions de dollars.

Récemment, des sources proches de la compagnie ont indiqué que des projets de grande envergure sont en cours de préparation au Ghana et au Nigeria. Au Ghana par exemple, la firme est présente dans le permis DW/CTP qui jusqu’ici n’a révélé que la présence de pétrole brut.
Aujourd’hui, après plus de 20 ans d’activité, Lukoil est le second producteur de pétrole brut en Russie et la première entreprise pétrolière indépendante dans le secteur des réserves pétrolières et gazières. L’entreprise recèle incontestablement un énorme potentiel d’expansion. Au cours des 15 dernières années, Lukoil a énormément investi dans des actifs portant sur la vente de pétrole brut, principalement en Europe de l’Est avec l’achat de trois raffineries en Ukraine, en Roumanie et en Bulgarie ainsi que de 2 000 stations-service dans la région. Lukoil n’a cependant pas l’intention de freiner sa politique d’expansion. Dans une allocution récente, Vagit Alekperov, CEO de Lukoil, déclare que « la création de divers débouchés pétroliers sur toute la planète est en train de devenir une activité importante pour LUKOIL. » Et les achats de 2008, à savoir l’entreprise commune dans la raffinerie ISAB dans la localité italienne de Priolo (Sicile) et l’achat d’un réseau de plus de 600 stations en Turquie, témoignent de cette expansion.

Source EcoMatin

Related posts

Le Pétrole va-t-il continuer à chuter ? Plusieurs facteurs plaident en ce sens

Meissa Cheikh

L’Algérie parmi les pays où le taux de femmes entrepreneurs est le plus faible au monde

Meissa Cheikh

Le « Mouggar », amorce d’une véritable coopération avec les pays africains voisins

Meissa Cheikh

Leave a Comment

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More