Afrique Economie Français

L’entreprise africaine d’e-commerce Jumia accueille des vendeurs chinois

La principale plate-forme de commerce électronique en Afrique, Jumia, a déclaré que l’ouverture d’une plate-forme tierce sur le marché chinois est devenue son orientation stratégique dans un contexte de commerce en plein essor entre l’Afrique et la Chine.

Le PDG de Jumia, Jeremy Hodara a indiqué à l’agence de presse Xinhua (Chine nouvelle) dans une récente interview que l’entreprise recrutait activement des vendeurs chinois, car la plate-forme souhaitait explorer le marché africain et construire un pont pour la coopération sur le marché Chine-Afrique.

« Les produits chinois sont largement accueillis et reconnus en Afrique, mais de nombreuses marques chinoises n’ont pas de canal de vente en Afrique, ce qui nous donne une occasion de coopérer sur le marché », a annoncé M. Hodara, qui s’est rendu le mois dernier à Beijing, Shenzhen et Shanghai pour rencontrer des fournisseurs sur place.

« Nous espérons travailler avec les commerçants chinois pour rendre le marché africain plus grand et plus fort », a-t-il ajouté.

Connu sous le nom d' »Alibaba en Afrique » ou « Amazon africain », Jumia a construit un écosystème comprenant des plates-formes de commerce électronique, le paiement, la logistique, les plats à emporter et les réservations d’hôtels pour couvrir 14 pays africains. M. Hodara a noté que la plate-forme apprendrait d’Alibaba et d’Amazon pour exploiter l’énorme potentiel du continent en matière de commerce électronique.

Jumia a conclu des accords de coopération avec des marques chinoises telles que Huawei, Xiaomi, Skyworth et Haier. En mars, la société a annoncé un partenariat avec la société de technologie Xiaomi pour accueillir le magasin phare de ce dernier sur sa plate-forme d’e-commerce et pour recevoir l’autorisation de vente complète des produits Xiaomi sur le marché africain, y compris les smartphones Redmi Go.

D’après le PDG, le continent africain, avec une population de 1,2 milliard de personnes et environ 17 millions de petites et moyennes entreprises, attire les marques chinoises, tandis que les avantages en termes de prix et de rapport coût-efficacité des produits chinois sont bien accueillis en Afrique.

L’arrivée des entreprises chinoises bénéficie également au développement de l’Afrique, a-t-il indiqué, citant l’exemple de Konka, un fabricant chinois d’électronique grand public.

« Par exemple, Konka a une usine en Afrique, et nous travaillons ensemble pour étendre le marché. Cela favorisera l’investissement de Konka en Afrique et stimulera également l’économie locale ».

Source french.people.cn

Related posts

Nouvelle aérogare d’Alger : Le calvaire des usagers

Meissa Cheikh

La Cour suprême ordonne le réexamen des affaires Sonatrach et Khalifa

Meissa Cheikh

Un outil de suivi des émissions de méthane liées au pétrole et au gaz (AIE)

Meissa Cheikh

Leave a Comment

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More