Algérie Français À la une LNG Pétrole et gaz

Sombres perspectives pour le gaz algérien

UN RAPPORT DE LA BANQUE MONDIALE LE SOULIGNE

Selon le même document, la capacité globale des infrastructures algériennes d’exportation est de 80 milliards de mètres cubes, à savoir 53 par pipeline et 27 sous forme de GNL.

Des chiffres alarmants sur l’évolution de la production, de la consommation et des exportations gazières de l’Algérie ont été mis en évidence dans un document élaboré par la Banque mondiale et intitulé “Le gaz naturel : état des lieux, enjeux, perspectives et options d’ici à l’horizon 2030”.

L’institution multilatérale relève ainsi que des risques sérieux pèsent sur les exportations à l’horizon 2035. Les exportations du pays comme sa production ont diminué depuis le milieu des années 2000.

Le potentiel exportable est, y est-il mentionné, passé de plus de 50 milliards de mètres cubes en 2010 à moins de 40 milliards de mètres cubes en 2013, niveau atteint il y a 20 ans.

Il pourrait être sévèrement amputé par la très forte croissance de la consommation locale (près de 70 milliards de mètres cubes vers 2035).

La Banque mondiale rappelle, par ailleurs, qu’un rapport établi en 2016 par Oxford Institute for Energy Studies évoquait un scénario de quasi-disparition de l’excédent gazier après 2030.

Elle souligne que l’Algérie pourrait augmenter sa production de gaz vers la fin de la présente décennie grâce à la réalisation de plusieurs projets : Reggane Nord, Timimoun et Touat, Aïn Tsila, In Salah, Hassi Ba Hamou, Hassi Mouina, etc.

Les champs nouveaux devraient, selon elle, ajouter quelque 12 milliards de mètres cubes à la production du pays.

Elle affirme, en outre, que l’Algérie est le plus grand producteur méditerranéen de gaz naturel, avec un volume de 75 milliards de mètres cubes environ, soit près de la moitié de la production totale de la région.

La Banque mondiale indique aussi que la capacité globale des infrastructures algériennes d’exportation est de 80 milliards de mètres cubes : 53 par pipeline et 27 sous forme de GNL.

Elle indique, dans un autre registre, que le pays accélère ses efforts en matière de recherche et d’exploration du gaz de schiste, dont il serait doté de réserves, parmi les plus importantes.

Citant des données établies par l’Agence internationale de l’énergie, la Banque mondiale met en relief le fait que les deux tiers des ressources en gaz de schiste seraient concentrés dans six pays : États-Unis,   Chine, Argentine, Algérie, Canada et Mexique.

Les réserves nationales en hydrocarbures non conventionnels ont été, en fait, revues à la hausse, selon une étude récente élaborée par Alnaft.

Elles font de l’Algérie le 3e pays en matière de gaz de schiste et le 7e en matière de pétrole de schiste à l’échelle mondiale.

En termes chiffrés, l’étude indique que les ressources non conventionnelles algériennes sont estimées à 9 818 TCF (Trillions cubic feet) de gaz et 1 194 milliards de barils de pétrole, contre 6 025 TCF de gaz et 176 milliards de barils de pétrole mentionnés dans les anciennes études réalisées dans la période 2012-2013.

Selon la Banque mondiale, aujourd’hui, le gaz naturel représente près d’un quart de la production totale d’énergie de la région méditerranéenne.

Sa production a connu une croissance significative de 3,1% par an au cours des 25 dernières années. Elle s’est accrue d’un quart depuis 2000.

Cependant, d’ici à 2040, il est prévu une diminution moyenne de la production de 3,9% par an dans la sous-région Nord.

En revanche, la sous-région Sud-Ouest connaîtrait un développement soutenu au rythme de 2,2% par an, principalement en Algérie, en Égypte et en Libye.

Source Liberté

 

Related posts

Batimatec 2019 : Faïences Algériennes présente ses nouveautés

Meissa Cheikh

AXA Assurances Algérie participe au Salon BATIMATEC 2019

Meissa Cheikh

Oslo va devenir la 1ère ville à proposer aux taxis électriques une recharge sans fil

Meissa Cheikh

Leave a Comment

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More