Français Pétrole et gaz

BP célèbre le premier gaz d’un grand projet au large de l’Egypte

BP a commencé la production de la deuxième phase de son développement dans le delta du Nil occidental au large de l’Égypte.

Le projet, qui produit du gaz provenant des gisements de Gizeh et de Fayoum, a été mis au point en tant que liaison longue distance en eau profonde avec une usine terrestre existante.

Le développement du delta du Nil occidental comprend un total de cinq champs de gaz situés dans les blocs de concessions offshore d’Alexandrie nord et de l’ouest méditerranéen profond.

Il s’agissait à l’origine de deux projets distincts, mais BP et ses partenaires ont saisi l’opportunité de le livrer en trois étapes, accélérant ainsi la livraison des engagements de production de gaz en Égypte. La première étape du projet, qui a commencé à produire en 2017, comprenait la production de gaz des deux premiers champs, Taurus et Balance.

Le complexe de Gizeh et le Fayoum, qui comprend huit puits, produit actuellement environ 400 millions de pieds cubes de gaz par jour (mmscfd) et devrait augmenter à un taux maximal d’environ 700 mmscfd. La troisième phase du projet du Delta du Nil occidental développera le champ Raven.

La production est prévue pour fin 2019.

Lorsqu’elle sera pleinement opérationnelle en 2019, la production combinée des trois phases du projet de delta du Nil occidental devrait atteindre près de 1,4 milliard de pieds cubes par jour (milliards de pieds cubes par jour), ce qui correspond à environ 20% de la production gazière actuelle de l’Égypte. Tout le gaz produit sera injecté dans le réseau gazier national.

BP a une participation opérationnelle de 82,75% dans le développement. La start-up annoncée aujourd’hui en Égypte est la deuxième de BP en 2019, après le développement de la Constellation du golfe du Mexique, dans laquelle BP détient une participation non exploitée de 66,6%. Bob Dudley, directeur général de BP, a déclaré: «Cette importante entreprise en démarrage a bénéficié des excellentes relations de travail entre BP et le gouvernement égyptien.

« Avec la mise en ligne de la deuxième phase du delta du Nil occidental, BP a désormais lancé en toute sécurité 21 nouveaux projets majeurs en amont au cours des trois dernières années, ce qui nous permet de livrer 900 000 barils d’équivalent pétrole par jour d’ici 2021. »

Hesham Mekawi, président régional de BP North Africa, a ajouté: «Nous sommes fiers d’avoir travaillé avec le gouvernement égyptien pour mener à bien ce projet complexe en plusieurs phases, qui joue un rôle important dans l’approvisionnement en gaz de l’Égypte et dans la stratégie de BP. «Notre histoire en Égypte remonte maintenant à plus d’un demi-siècle et, grâce à de tels projets, elle a un avenir radieux.

«La production de Gizeh et de Fayoum soutiendra l’approvisionnement en énergie locale et nous permettra de tripler notre production nette en provenance d’Égypte d’ici 2020.»

 

Source energyvoice

 

Related posts

CACI-France: une stratégie plus offensive pour consolider le partenariat algéro-français

Meissa Cheikh

Le tourisme, une alternative aux hydrocarbures dans les prochaines années

Meissa Cheikh

Mise en place des mécanismes appropriés pour booster les exportations vers les USA

Meissa Cheikh

Leave a Comment

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More