French Highlights Science Urgent

Chandrayaan-2 : l’Inde va se poser sur la Lune ce soir – Vidéo

L’atterrisseur Vikram est en position autour de la Lune et se tient prêt à s’y poser. Tous les voyants sont au vert. Il n’attend plus que l’accord de l’Agence spatiale indienne pour débuter sa descente. Afin qu’il se pose à l’endroit prévu, la descente et l’atterrissage sont prévus dans la soirée.

Ce soir, l’Inde et son agence spatiale, l’Isro (Indian Space Research Organisation), vont tenter de se poser sur la Lune. Depuis son arrivée à proximité du satellite le 20 août, la mission Chandrayaan-2 se prépare à cet « alunissage ». Le 2 septembre, l’orbiteur et l’atterrisseur Vikram, qui transporte le rover Pragyan, se sont séparés. Vikram a ensuite réalisé deux manœuvres pour abaisser son orbite. Il se trouve aujourd’hui sur une orbite elliptique de 36 kilomètres par 110 kilomètres, prêt à se poser sur la Lune.

La descente est prévue dans la soirée de vendredi, entre 20 h 30 et 21 h 30 en vue d’un alunissage une trentaine de minutes plus tard, entre 21 h et 22 h, heure de Paris. Le site d’atterrissage visé est établi au pôle sud de la Lune, dans une plaine se situant entre les cratères Manzinus C et Simpelius N, par environ 70 degrés de latitude sud.

Le pôle sud lunaire vu par la sonde Clémentine de la Nasa. © Nasa

Un objectif technologique plus que scientifique

Cette région n’a évidemment pas été choisie au hasard. Son intérêt est que, par rapport au pôle nord, elle présente une plus grande zone restée dans la pénombre, de sorte qu’il y a une possibilité de présence d’eau dans les parties se trouvant en permanence à l’ombre du Soleil. Cette région possède également des cratères qui contiendraient des restes « fossilisés » et glacés datant du début du Système solaire.

Le principal objectif de la mission Chandrayaan-2 est de démontrer la capacité de l’Inde à atterrir sur la surface lunaire et à piloter un rover. Si tout se passe comme prévu, le rover Pragyan devrait fonctionner pendant une journée lunaire, ce qui correspond à 14 jours terrestres. Ce véhicule de 27 kilogrammes à six roues est conçu pour parcourir jusqu’à 500 mètres à la vitesse d’un centimètre par seconde. Il fonctionnera à l’énergie solaire et embarque des caméras, un spectromètre pour étudier la composition des roches et un spectroscope laser.

Si la mission Chandrayaan-2 parvient à se poser sur la Lune, l’Inde deviendra le quatrième pays à poser un tel engin sur notre satellite naturel, après les États-Unis, la Russie et la Chine dont le rover Chang’e 4 se trouve actuellement sur la face cachée de la Lune. En avril 2019, la sonde israélienne Beresheet avait raté son alunissage et s’était écrasée sur la surface de la Lune.

 

Related posts

La justice désigne des administrateurs à la tête de Sovac et Global Group

Meissa Cheikh

Djellab examine avec le secrétaire d’Etat britannique au commerce international la coopération entre les deux pays

Meissa Cheikh

DES SOUS-TRAITANTS MAROCAINS ET TUNISIENS SE RAPPROCHENT DE PCPA

Meissa Cheikh

Leave a Comment

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More